Being smart

Catégorie : #reflexions

Tags : espoir, intelligence, mentalites

Being smart is not knowing everything by heart, but asking questions when you need to.

Quand j’étais plus jeune, je ne pouvais pas tolérer l’échec. C’était quelque chose d’inconcevable, d’inacceptable.
Depuis tout petit, je m’étais habitué à lire, à chercher, à me poser plein de questions et à toujours vouloir avoir réponse à tout. Peut-être voulais-je juste me faire remarquer ? Peut-être voulais-je tout savoir pour expliquer aux autres ? En tout cas, il fallait que je sois l’un des meilleurs. Bien sûr, j’étais pas souvent le premier de la classe, mais j’étais bien bosseur et j’avais de bonnes notes presque tout le temps. J’apprenais mes cours, je faisais mes exercices tout le temps, je passais tout mon temps dans les cahiers et les bouquins, mais je m’amusais de temps en temps. Ce n’est que plus tard que j’ai compris que tout ça ne servait à rien, ou plutôt que ne faire que cela ne servait à rien.

Il y avait, a et aura toujours une personne meilleure que toi dans n’importe quel domaine, y compris celui où tu es le meilleur !
Mais surtout, cela ne montre pas ton intelligence de tout savoir par cœur, car une vraie personne intelligente ne fait pas ce qu’on lui dit bêtement et sans raison. Elle se pose des questions, se demande où est son erreur et essaye de faire mieux que la fois précédente tout en sachant qu’elle ne sera jamais la meilleure toute seule. S’isoler dans ses connaissances sous prétexte qu’on est le meilleur quoi qu’il arrive est idiot, car la vraie intelligence réside dans l’effort commun, la coopération. Si je ne devais ne donner qu’un exemple de ça, je dirais de regarder au-dessus de nos têtes et de voir le nombres d’engins spatiaux que nous avons construit tous ensemble et dans un esprit de coopération.

Alors, si tu as peur de ne pas être à la hauteur, car tu n’as pas su faire une chose en particulier, dis toi que tous les grands génies de ce monde sont tous tombés par terre plus d’une fois.
Mais, ce qui les distingue de tous les autres, c’est qu’ils se sont relevés et qu’ils ont continué malgré tout.


Crédits photographiques


Un commentaire ?